COLLÈGE DES OSTÉOPATHES CANADIENS
web: www.college-osteopathes.org
courriel: info@college-osteopathes.org
Tél.: 1-800-798-3624

 

Définition de l'ostéopathie
Catégorie : Définition

 

Définition 

L’ostéopathie est une "médecine douce" mais surtout une médecine manuelle

Notions dépassées 

Nous laisserons de côté les théories de monsieur Still, le fondateur américain de cette pratique (19e siècle), et qui se fondait sur des notions physiologiques dépassées.

 

Technique ostéopathiques 

Globalement, les techniques ostéopathiques (ostéo-articulaires, viscérales, faciales et crâniennes) visent à redonner de la mobilité à des structures de l’organisme qui n’en ont plus ou en ont moins.

 

La cause de vos douleurs 

Par exemple, lorsque vous vous tordez la cheville, il en résulte une élongation d’un ligament (ce qui entraîne la douleur); cette élongation est la conséquence d’un déplacement osseux (l’astragale); celui-ci ne reprend pas toujours sa place originelle ce qui entraîne une légère instabilité de la cheville (et des récidives d’entorses); mais l’ostéopathie va plus loin que cela, car du fait de cette instabilité, votre posture va s’adapter ce qui peut induire une douleur à distance, au genou, à la hanche , voire plus loin encore. Dans ce cas de figure, ce n’est pas la zone de douleur qui est problématique (et votre médecin ne trouvera rien ou pas grand-chose), mais la cause originelle. D’où un examen clinique d’exclusion médicale, avec radiographies à l’appui si nécessaire, et un examen ostéopathique de restriction de mobilité.

 

Une connaissance du corps humain 

La connaissance de l’anatomie, de la physiologie, des mécanismes de pathologie et des acquis en ostéopathie font que cette approche analytique de la pathologie peut être extrêmement complexe car il oblige à démonter le mécanisme de la douleur.

 

Prévention 

Un autre exemple est le travail sur les cicatrices opératoires (appendicite, césarienne, thoracotomie etc.). Chaque médecin sait qu’une des complications tardives d’une appendicectomie est l’occlusion intestinale aiguë, 10 à 20 ans après l’opération, du fait que l’intestin se retrouve emprisonné dans des adhérences appelées brides cicatricielles. Mais avant cet épisode aigu, du ressort du chirurgien, il est probable que le patient aura signalé à maintes reprises des douleurs digestives de type ballonnement, constipation, ou encore des douleurs du bassin ou du bas du dos. Le traitement ostéopathique aura une visée préventive en étirant ces adhérences avant d’en arriver à l’incident majeur.

 

Conclusion 

Encore une fois, en redonnant de la mobilité à l’organe, en lui permettant de glisser sur les structures avoisinantes, il retrouve son plein fonctionnement physiologique ce qui doit à priori, diminuer l’envoi de signaux neurologiques de souffrance.

 

COLLÈGE DES OSTÉOPATHES CANADIENS
web: www.college-osteopathes.org
courriel: info@college-osteopathes.org
Tél.: 1-800-798-3624